Après Au revoir là-haut, prix Goncourt 2013, et Couleurs de l'incendie (2016), l'écrivain français Pierre Lemaitre clôt sa trilogie romanesque de l'entre-deux-guerres avec Miroir de nos peines qui se déroule sur fond d'exode en 1940. Un dernier volume tout aussi réjouissant que les précédents.

 

"Avril 1940. Louise, trente ans, court, nue, sur le boulevard du Montparnasse. Pour comprendre la scène tragique qu’elle vient de vivre, elle devra plonger dans la folie d’une période sans équivalent dans l’histoire où la France toute entière, saisie par la panique, sombre dans le chaos, faisant émerger les héros et les salauds, les menteurs et les lâches... Et quelques hommes de bonne volonté.Il fallait toute la verve et la générosité d’un chroniqueur hors pair des passions françaises pour saisir la grandeur et la décadence d’un peuple broyé par les circonstances.Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique…" (Présentation des éditions Albin Michel)