Littérature sans frontières

Littérature sans frontières

RFI - Catherine Fruchon-Toussaint

Parce que le livre ouvre sur le monde et que le monde se comprend par le livre, chaque semaine, le magazine littéraire de RFI reçoit un grand écrivain francophone ou étranger.  Au sommaire, également, toute l’actualité de la littérature française et internationale : des reportages, des témoignages, des coups de cœur et un partenariat avec le magazine « Books » qui rend compte, chaque mois, des livres et des idées du monde entier. Réalisation : Fanny Renard.

Podcast
En cours de lecture

Littérature sans frontières - Antoine Albertini, écrire une autre Corse

litterature_sans_frontieres_20200530.mp3

litterature_sans_frontieres_20200530.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Correspondant du journal Le Monde en Corse, Antoine Albertini est l'auteur de plusieurs livres dont "La Femme sans tête" (2013) et "Les Invisibles" (2018). Avec son premier roman "Malamorte" (2019), il inaugure une série d’enquêtes policières en Corse, dont le deuxième volume vient de paraître sous le titre "Banditi", aux éditions J.-C. Lattès.

"Devenu détective « sans bureau ni diplôme », un ancien policier porté sur la boisson est chargé de retrouver la trace de Baptiste Maestracci, un vieillard disparu de son village de montagne, en Corse. De découvertes en cadavres oubliés, d’une mystérieuse demeure inhabitée aux plages de la côte sarde en passant par les ruelles de Bastia et le cimetière deBologne, le « privé » clandestin va mettre en lumière trente ans de l’histoire secrète de son île, entre négociations de l’ombre, assassinats et compromissions.Après Malamorte, Antoine Albertini nous propose une nouvelle plongée dans la Corse noire, celle des coulisses, loin des images de carte postale et des clichés : les nationalistes au pouvoir, d’anciens barbouzes prêts à tout pour solder leurs comptes, le passé qui ne passe pas et un héros, toujours en quête de vérité, et de son grand amour perdu." (Présentation des éditions J.-C. Lattès) 

Podcast
En cours de lecture

Littérature sans frontières - Marie-Ève Lacasse, entre deux mondes

litterature_sans_frontieres_20200529.mp3

litterature_sans_frontieres_20200529.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Marie-Ève Lacasse est née au Canada et vit à Paris depuis quinze ans. Après son son premier roman édité en France "Peggy dans les phares", elle vient de publier "Autobiographie de l'étranger", une réflexion sous forme d'autofiction sur ses liens avec son pays d'origine et son pays d'adoption et de son appartenance à l'un des deux mondes, ou pas.

« Je n’ai jamais compris cette expression de "chez soi", se sentir bien "chez soi". En France, je suis étrangère ; mais je suis étrangère où que j’aille et je n’ai trouvé, hélas, aucun lieu ni même aucun être auprès desquels je puisse entrevoir une forme de repos. La maison, ce lieu utopique tant espéré, ce sont les livres des autres et peut-être un peu les miens. J’invite le lecteur à entrer dans ce livre comme dans ma maison, car c’est ici que j’habite, dans une langue qui est la mienne. »

Depuis son arrivée en France, il y a presque vingt ans, Marie-Ève Lacasse s’interroge sur les raisons pour lesquelles elle s’est sentie bien souvent « à côté ». Ces marges, c’est à travers l’écriture qu’elle les investit, en explorant son passé et en étudiant de manière sensible cet universel sentiment d’étrangeté.Vibrant hommage à la littérature, à son pouvoir d’émerveillement et de consolation, Autobiographie de l’étranger sonde nos territoires intérieurs et nos liens aux êtres qui tantôt nous protègent, tantôt nous condamnent. (Présentation des éditions Flammarion)

Podcast
En cours de lecture

Littérature sans frontières - Hannelore Cayre, robe noire et roman noir

litterature_sans_frontieres_20200523.mp3

litterature_sans_frontieres_20200523.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Avocate pénaliste, Hannelore Cayre est aussi auteure de romans noirs tels que Commis d'office qu'elle a adapté au cinéma, Toiles de maître et plus récemment La Daronne porté à l'ecran en 2020. Elle vient de publier Richesse Oblige aux éditions Métailié, un polar caustique sur les traces de la littérature du XIXe siècle.

"Dans les petites communautés, il y en a toujours un par génération qui se fait remarquer par son goût pour le chaos. Pendant des années l’engeance historique de l’île où je suis née, celle que l’on montrait du doigt lorsqu’un truc prenait feu ou disparaissait, ça a été moi, Blanche de Rigny. C’est à mon grand-père que je dois un nom de famille aussi singulier, alors que les gens de chez moi, en allant toujours au plus près pour se marier, s’appellent quasiment tous pareil. Ça aurait dû m’interpeller, mais ça ne l’a pas fait, peut-être parce que notre famille paraissait aussi endémique que notre bruyère ou nos petits moutons noirs… Ça aurait dû pourtant…

Au XIXe siècle, les riches créaient des fortunes et achetaient même des pauvres afin de remplacer leurs fils pour qu’ils ne se fassent pas tuer à la guerre. Aujourd’hui, ils ont des petits-enfants encore plus riches, et, parfois, des descendants inconnus toujours aussi pauvres, mais qui pourraient légitimement hériter ! La famille de Blanche a poussé tel un petit rameau discret au pied d’un arbre généalogique particulièrement laid et invasif qui s’est nourri pendant un siècle et demi de mensonges, d’exploitation et de combines. Qu’arriverait-il si elle en élaguait toutes les branches pourries ?" (Présentation des éditions Métailié)

FOCUS : La revue "Alibi" est de retour en librairie, entretien avec son co-rédacteur en chef Marc Fernandez.

 

Podcast
En cours de lecture

Littérature sans frontières - Le Cuba baroque de Thierry Clermont

litterature_sans_frontieres_20200522.mp3

litterature_sans_frontieres_20200522.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Journaliste et écrivain, Thierry Clermont est l'auteur de plusieurs livres dont un recueil de poésie Jubilate ! poèmes pour soprano (2010) et des récits. Après San Michele (2014), une immersion littéraire à Venise, il vient de publier Barroco bordello une balade érudite et enthousiaste à La Havane.

"Parti sur les traces de Robert Desnos et de son séjour à Cuba en 1928, le narrateur arpente les rues de La Havane, découvre les nombreuses églises et les bars, flâne sur le Malecón pour y capter le « réel merveilleux » auquel il finira par succomber. Au fil de ses séjours, il croise des personnages hauts en couleur, dont un ancien guérillero, des musiciens, des anonymes extravagants rêvant de départs, une riche New-Yorkaise qui attend la chute du castrisme, une mystérieuse infirmière, un prêtre de la santería... Des souvenirs remontent : une amante ensorceleuse, un chauffeur de taxi fanfaron, des poètes et des cinéastes, ainsi que des figures illustres   Sartre et Beauvoir enflammés par la révolution, Alejo Carpentier, Lezama Lima, le boxeur Kid Chocolate, Paul Morand, le coureur automobile Fangio (kidnappé par les barbudos), Hemingway, Allen Ginsberg, García Lorca et quelques invités surprises, tels que le jeune Leonard Cohen ou encore Anaïs Nin." (Présentation des éditions du Seuil)

CHRONIQUE : Philippe Goffe, président de l'AILF, association internationale des libraires francophones, joint par téléphone pour parler de la situation économique alarmante du réseau dans le monde.

 

Podcast
En cours de lecture

Littérature sans frontières - Marc Fernandez, sur les traces du Cid en Espagne

litterature_sans_frontieres_20200516.mp3

litterature_sans_frontieres_20200516.mp3

Votre navigateur n'a pas réussi à lancer la lecture du média. Essayez de le télécharger.

Télécharger Télécharger ( 13 Mo )

Journaliste, expert de l'Amérique latine et l'Espagne, Marc Fernandez est aussi auteur de romans noirs dont "Mala Vida" (2015), "Guérilla Social Club" (2017), "Bandidos" (2018). Son nouveau livre paru sous le titre "Le Nouveau Western", aux éditions Paulsen, est le récit de son périple à vélo en Espagne de Burgos à Valence sur les traces du guerrier historique Rodrigo Diaz de Vivar qui a inspiré, au théâtre, le personnage du Cid.

"Rodrigo Díaz de Vivar, plus connu sous le nom du Cid, n’est pas que le héros d’une pièce de théâtre. Ce fut un chevalier. Un vrai. Banni par le roi Alphonse VI, il a traversé l’Espagne au XIe siècle. Il a gagné des batailles. Contre les Musulmans, et avec eux. Un mercenaire avant l’heure. Un combattant légendaire.Si le Cid voyageait à cheval, c’est sur son VTT – baptisé Tornado – que Marc Fernandez suit sa route de Burgos, ville natale du chevalier, jusqu’à Valence, où il mourut en 1099. Une épreuve et un défi pour l’auteur, à la découverte d’une partie méconnue de l’Espagne, médiévale, immensément vide. 900 kilomètres à vélo, 11 302 mètres de dénivelé positif dans un décor de western, pour retracer la vie extraordinaire d’une figure mythique digne d’un personnage de polar." (Présentation des éditions Paulsen)